Tassement des sols

Le sol forestier est composé d’éléments solides, d’organismes vivants, d’eau et d’air.

L’utilisation de machines de plus en plus productivistes et donc de plus en plus lourdes n’est pas sans conséquences sur l’écosystème forestier. Ces machines compactent le sol en profondeur et en surface sur 80 cm de part et d’autre du passage de leurs pneumatiques. Si la surface parcourue par les engins varie en fonction du type d’intervention (coupe rase ou éclaircie), ils circulent en moyenne sur la moitié voir les deux tiers du terrain.

tassement du sol 1

L’impact est bien souvent irréversible. Le tassement se constate dès les premiers passages des engins qui blessent le système racinaire des arbres laissés sur la coupe et en lisière. Après tassement, le sol ne peut plus contenir autant d’eau et d’air accroissant les risques de ruissellement et d’érosion. Ceci induit un stress pour les arbres conservés sur la parcelle, qui, pour un bon nombre ne survivront pas.

SONY DSC

Les sols compactés ou retournés vont bien souvent provoquer un blocage dans la régénération forestière. En effet, les graines qui étaient déjà présentes ne peuvent plus germer car, soit le sol est trop dur soit elles sont enterrées trop profondément. Ils vont de plus provoquer la rupture du maillage créé par le mycélium dans le sol et essentiel au développement des arbres. Une fois le réseau fongique raccourci,  l’arbre planté suite à un labour ou issu de régénération naturelle n’aura pas la même disponibilité en ressource que si le maillage fongique avait été conservé impliquant ainsi une forte perte de productivité.

error: Contenu protégé