Coupes fortes et rases

L’évolution de la foresterie avec l’utilisation de machines de plus en plus grosses et performantes augmente les potentialités de coupes de grande ampleur dites rases ou à blanc.

coupe 1

La coupe rase signifie l’abattage de la totalité des arbres d’une parcelle boisée. La suppression totale de la couverture boisée provoque une mise à nu brutale des sols qui sont alors soumis à des chocs thermiques importants. La température en été, peut y atteindre les 70°C et inversement en hiver où les gelées y sont sévères. D’une forêt propice à la vie on passe à un milieu quasi stérile, hostile à la faune et à la flore. Les grandes coupes provoquent des dérèglements importants des cycles de l’eau et du carbone avec un appauvrissement des sols dû à l’exportation de la matière organique contenue dans les arbres. Elles créent des obstacles insurmontables pour les déplacements de nombreuses espèces animales telles que les insectes.

coupe 2

Une trop forte mise en lumière va entrainer une descente de cime sur les rares arbres conservés, les prédestinant à une fin plus ou moins rapide. Lorsqu’elles sont mal proportionnées, elles peuvent provoquer un blocage au niveau de la régénération de la forêt. En effet, avec une mise en lumière trop importante la nature, ayant horreur du vide, va combler le manque avec des espèces buissonnantes à croissance rapide comme les ajoncs, les genets et autres fougères qui vont bloquer la croissance des semis nécessitant de couteux travaux de débroussaillage.

error: Contenu protégé