Champignons et forêt

Les champignons sont des organismes dépourvus de chlorophylle, ils sont par conséquent incapables de réaliser la photosynthèse. Ils sont constitués d’un enchevêtrement complexe de filaments élémentaires appelés hyphes formant le mycélium. La partie visible du champignon dite sporophore correspond à l’appareil reproducteur.

champignon 1

Il existe 3 sortes de champignons :

  • Les symbiotiques, champignons en association avec une plante hôte formant des mycorhizes. Les deux organismes tirent bénéfices de cette association.
  • Les saprotrophes, champignons qui utilisent les matières végétales et/ou animales mortes.
  • Les parasitiques, champignons vivant au détriment de l’organisme hôte.

Les champignons mycorhiziens sont fondamentaux. En effet, l’arbre non mycorhizé n’existe pas en forêt. Tout jeune plant doit se lier dès sa première année s’il veut vivre. Cette symbiose permet une meilleure nutrition minérale des arbres. Il a été démontré que les champignons mycorhiziens rétrocèdent à l’arbre hôte 30 à 40% de ce qu’ils puisent dans le milieu environnant. Le mycélium assure un très bon stockage de l’eau dans le sol et contribue à optimiser son extraction et sa redistribution. En secrétant certaines hormones, ils stimulent la croissance racinaire des arbres. Enfin, ils diffusent dans l’arbre des antibiotiques par l’intermédiaire de bactéries.

champignon 2

Les champignons recycleurs jouent un rôle essentiel dans la décomposition de la litière et du retour des éléments minéraux au sol directement assimilable par les arbres. Si ils venaient à disparaître, la décomposition du bois prendrait un temps infini impactant la fertilité du sol.

error: Contenu protégé